FOCUS SUR... La Capoeira en famille

La Capoeira en famille


Jonathan*, comment en es-tu venu à la Capoeira ?
Bonjour, comme souvent c'est un concours de circonstances et une longue histoire mais pour faire simple, mes parents sont originaires des Antilles (Martinique & Guadeloupe).
J'ai baigné dès mon enfance d'un l'univers du sport, l'art, la danse...
Une de mes soeurs a fait ses études de danse (Jazz) à New York et pour ma part j'ai failli intégrer un centre de formation (football).
Lors d'un séjour en Martinique, nous venions de terminer, mon père et moi une séance d'athlétisme lorsque nous avons aperçu un groupe de personnes sur la plage. Les chants, ces corps dessinant des courbes au grès des acrobaties sur le sable et les rires m'ont profondément captivé.
De retour en France, j'ai cherché une association, en quête de cette sensation.
Ce n'est que quelques années plus tard que cette rencontre avec la Capoeira a abouti.
Depuis, nous sommes inséparable et j'aime à dire: "La vie est la Pratique, la Pratique est la Vie..."


* Jonathan - Capoeiriste. Jonathan anime les ateliers de Capoeira en famille et les stages de Capoeira pour Tribul’actions. 

Ce n'est pas banal de proposer de pratiquer cette discipline en famille, comment en as-tu eu l'idée ?
Là aussi, c'est une histoire de rencontre...
Une rencontre humaine et artistique avec une formidable danseuse / chorégraphe : Anne-Cécile MORAILLON.
Nous avons suivi la même formation Universitaire en 2018 ("Danse et éducation Somatique")
et lors de nombreuses discussions avec elle, j'ai découvert son travail avec TRIBUL'ACTIONS.
Elle proposait un atelier "Yoga en Famille" et ce concept m'a immédiatement interpellé.
En effet, j'exerce la profession d'éducateur spécialisé et un lien évident s'est construit.
Nous avons imaginé ensemble la possibilité de proposer un atelier de Capoeira avec les mêmes modalités d'intervention.
Selon moi, ce partage constitue une réelle opportunité de tisser des liens différents entre les enfants et leurs parents (et pourquoi pas leurs grands parents!!!?) de façon très ludique.

J'ai imaginé, dans cette dimension socio-éducative, divers supports et exercices favorisant la communication entre générations.
Il s'agit surtout d'un moment, d’une expérience privilégiée qui donne aux parents la chance de participer à l'éveil corporel de leur(s) enfant(s)...




Comme tout parent et pour être très honnête avec toi, je me pose LA véritable question, faut-il être un vrai gymnaste pour pouvoir suivre tes cours ?
La Capoeira s'est diffusée dans le monde via des films comme "Only the Strong", des vidéos sur les réseaux sociaux, des émissions TV, des spectacles, etc... Je pense que la dimension "Athlétique" (nombreuses acrobaties et mouvements spectaculaires) a largement contribué à cette exposition médiatique.
Malheureusement, elle a tendance à devenir réductrice et enfermante (à la fois pour le public mais aussi pour les capoeiristes).
Je considère (c'est ainsi qu'elle m'a été enseignée dans mon académie) que la Capoeira est un Art.
La Capoeira enseigne aussi une façon de se comporter dans la vie.
Dans la "Roda" (la ronde, l'espace de jeu), l'énergie, l'ambiance, sont tournées vers le partage.
La Capoeira se joue à 2 ou à plusieurs grâce à cette communion des chants, des instruments, de la musique...
Il n'y a pas de catégories.
Petits et grands, jeunes ou seniors, débutants et élèves avancés, tout le monde peut se mouvoir et dialoguer avec son corps.

Découvrir nos autres ateliers : 

Posts les plus consultés de ce blog

Au programme de janvier et février 2019 !